Olivier SUPIOT – DELCOURT/LE LOUVRE

« Le cheval blanc » de Géricault a envie de liberté. Quittant la salle 61 du musée, il galope au milieu des collections du Louvre, tentant de trouver d’autres congénères avec qui échanger sur la condition d’œuvre d’art. Cette galopade initiatique dans les galeries du musée s’achève sur le regard fasciné d’un enfant sur ce beau cheval.
Entre l’art et le spectateur, comment éveiller curiosité et imagination.

Brigitte de Bédélire pour le comité BD

 

It's only fair to share...Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin